Loi Micron, un mauvais filon pour macron ou tacron ?

jeudi 11 décembre 2014, par

Une nouvelle loi pour libérer l’économie,
Retenue en otage par je ne sais qui,
Une nouvelle loi pour changer nos vies,
Bosser 12 dimanches, quelle supercherie !

J’ventile, j’disperse, la loi Macron aurait bien mérité d’être plus sévèrement burnée !

(Hollande|textebrut) , ,

Notre jeune énarque, tout mignon,
Brillant étudiant, intelligent, un Macron,
Nous pond une loi micron, limite bouffon,
Libérer l’activité et l’économie, pardon.
 
Bosser 12 dimanches pour libérer l’économie,
Fallait y penser, on est vraiment vernis,
Autoriser les autocars, bravo pour l’écologie,
Tailler en croupière les retraites chapeaux, pain béni.
 
Sérieux, fallait aller bien plus loin, remanier,
Remettre à plat le marché du travail sans sourciller,
Ventiler grave les CDI et ces fichus CDD,
Que les Français retournent au boulot, vite-fait !
 
Fallait secouer ce fichu cocotier,
Comme Raoul, ventiler, pour disperser,
Arrêter de nous ballader, en mode ça va passer,
Les Français sont ok pour tout nettoyer.

TRAVAIL LE DIMANCHE

Ouvrir les commerces jusqu’à 12 dimanches par an. Le texte donne la possibilité d’ouvrir des commerces 12 dimanches par an au lieu de 5 sur autorisation du maire. En retour, le principe d’une compensation obligatoire est instauré : toutes les entreprises du secteur du commerce, quelle que soit leur taille, devront verser aux salariés travaillant le dimanche « une compensation salariale », ce qui n’était pas obligatoire jusqu’ici dans les 600 zones touristiques existantes. Le projet de loi veut également créer des « zones touristiques internationales » où le travail le dimanche et le soir sera possible toute l’année.

PROFESSIONS RÉGLEMENTÉES DU DROIT

Encadrer les tarifs des notaires et huissiers. Le texte veut permettre de négocier à la baisse les tarifs réglementés des actes « de la vie courante » (petit achat immobilier, constat d’huissier), tarifs qui seront plus transparents et révisés périodiquement. Une nouvelle grille des tarifs sera fixée par décret, dès 2015, après avis de l’Autorité de la concurrence. Pour les avocats, les prix ne seront plus réglementés mais, en contrepartie, une convention d’honoraire écrite sera désormais obligatoire avant toute intervention.

Enervé ou Satisfait ? A toi de commenter !

Vos commentaires, questions, réponses, réactions

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.